Le massage

La diversité du toucher
Respecter besoins & limites
Renforcer sa présence

L'éveil psycho-corporel

Ce massage d'éveil psycho-corporel, associé à la relaxation verbale et la méditation, intègre une large palette de mouvements et de sensations.

Il se donne sur table, au moyen d'huiles chaudes, sur l'ensemble du corps. Afin d'en ressentir toute la fluidité, il peut être reçu dans la nudité, mais peut aussi se recevoir en sous-vêtements; la personne est invitée à respecter ses limites et besoins spécifiques afin de pouvoir apprécier les bénéfices du massage dans les meilleures conditions et dans un climat de détente et de confiance.

Qu’il soit léger, profond, lent ou tonique, le toucher est fluide et enveloppant afin de procurer un sentiment d’unité et de relâcher les tensions physiques ou nerveuses inscrites dans la mémoire du corps. 

Ce massage se caractérise par une grande diversité de mouvements, tels que effleurages, enveloppements, frictions, grattages, drainages, mobilisations, pétrissages, percussions, vibrations, balancements, étirements, bercements, etc.

Cette diversité est à la base de l'éveil corporel qui invite la personne à être de plus en plus présente et à habiter pleinement son corps, tout en acceptant toutes les manifestations, avec bienveillance.

D'une manière progressive, le praticien vous accompagne dans l'exploration de vos mécanismes psycho-corporels afin de dialoguer d’une manière neuve avec votre corps et d'en libérer toute la vitalité et les potentialités.

Ni médical, ni sexuel

Ce massage n'est en aucun cas de nature médicale, et ne peut se substituer à aucune autre thérapie. Cependant, l'approche peut être complémentaire d’autres méthodes thérapeutiques. (kinésithérapie, ostéopathie, psychothérapie, psychanalyse, groupes gestaltistes, etc.)

Je suis ouvert à tout dialogue avec votre thérapeute ou médecin afin de déterminer l'accompagnement le plus adéquat. 

Indépendamment de l'aspect sensuel inhérent au massage, celui-ci est de nature non sexuelle et pratiqué sans aucune ambiguïté. 

IMG_1538.JPG